La Barbière de Trentemoult – paroles

bloggif_514d066f05b1a

La Barbière de Trentemoult

À Trentemoult la grande ville,

Là où-ce qu’il y a des maisons blanches, (bis)

On dit qu’il y a une barbière,

Qui est cent fois plus belle que le jour. (bis)

Puisqu’on dit qu’elle est si belle,

Je m’en irai la voir un jour,

Je partirai vers les minuits,

J’arriverai mais oui au point du jour.

Arrivé devant sa porte,

Trois petits coups je frappais.

Et la barbière par la fenêtre

M’a dit : Monsieur, que voulez-vous ?

Je voudrais qu’on me fasse la barbe,

La barbe noire la faites-vous ?

Entrez, entrez mon bon jeune homme,

Tous mes rasoirs ils sont prêts pour vous.

Mais tandis qu’elle m’faisait la barbe,

Par trois fois j’ai changé d’couleur ;

Sont-y mes rasoirs qui vous blessent ?

Non mademoiselle ce sont vos amours.

Mes amours, mon gentilhomme,

Elles sont bien éloignées de vous ;

Elles sont sur un navire en mer,

Qui voyage la nuit comme le jour.

L’équipage de ce beau navire

Est habillé de vert velours.

Le capitaine qui les commande,

Ce sera celui–là qui aura mes amours.

A Trentemoult la grande ville,

Là où-ce qu’il y a des maisons blanches,

On dit qu’il y a une barbière,

Qui est cent fois plus belle que le jour.